Qualité de fabrication

Les cuisines équipées Arthur Bonnet, la saveur d’être françaises.

qualité fabrication

 

A la source, la démarche design

A l’origine des cuisines Arthur Bonnet, il y a toujours une réflexion approfondie sur les besoins du consommateur. En résultent des modèles de cuisines fonctionnelles, ergonomiques et esthétiques, conçus par une équipe de designers. Arthur Bonnet, avec la cuisine Atmosphère et le designer Didier Gomez, a d’ailleurs reçu le Janus de l’Industrie en 2005.

Une exigence de qualité

La marque Arthur Bonnet totalise plus de 85 années d’expérience dans l’aménagement de la cuisine et la conception sur-mesure avec notamment un authentique savoir-faire dans le travail du bois et de la laque. Sécurité de la puissance industrielle, savoir-faire artisanal, respect de l’environnement, Arthur Bonnet porte une attention constante à la qualité de ses cuisines aménagées. Cet engagement au quotidien nous permet un haut niveau de garantie : nos meubles de cuisines, y compris charnières et coulisses, sont garantis contre toute dégradation résultant d’un vice de fabrication pendant 20 ans, les façades 10 ans.

L’exigence de qualité a toujours fait partie des engagements de la marque Arthur Bonnet. Pour preuve : l’entreprise est certifiée ISO 9001 depuis 2011. Un plan de contrôle est déterminé sur toutes les phases critiques de la fabrication et le personnel est régulièrement formé aux différents critères de qualité et de sécurité.

Des équipements et accessoires pratiques et efficaces

Les meilleurs équipements aiment se retrouver dans une cuisine Arthur Bonnet. Indispensable au rangement, une gamme complète d’accessoires permet de tout garder à portée de mains.

L’excellence industrielle

Les meubles Arthur Bonnet sont produits sur commande et en fonction de vos besoins sur le site industriel de Cuisines Design Industries, à Saint-Philbert-de-Bouaine en Vendée. Cuisines Design Industries emploie aujourd’hui environ trois cent personnes, fabrication, montage et commercialisation compris.

Depuis cinq ans et pour répondre aux nouveaux défis posés par l’évolution du marché de la cuisine équipée, l’appareil de production est entré dans une phase de restructuration, de modernisation et d’amélioration de la productivité, concrétisée, notamment, par la création d’un centre d’usinage automatisé pour le défonçage des façades.

Cette modernisation de l’appareil industriel s’appuie sur une remise en jeu de l’organisation des hommes. A une conception hiérarchique et rigide du travail, Arthur Bonnet préfère, désormais, substituer une organisation par processus. Un projet qui implique transversalement tous les collaborateurs, marketing, bureau d’étude, industrie, commerce etc., chaque secteur mettant ses compétences au service du projet d’entreprise.

Découvrez aussi...