Dans sa série Histoires de designers, Arthur Bonnet se penche sur Andrée Putman : la grande dame du design. Une créatrice de tendances dont la vision novatrice du design continue d’alimenter les réflexions créatives d’Arthur Bonnet. Retour sur l’histoire du Studio Putman, une histoire d’influence, mais surtout une histoire de famille.

La naissance d’une vocation, la naissance du Studio Née en 1925, dans une famille bourgeoise d’origine lyonnaise, Andrée Putman, de son nom de jeune fille Aynard, passe la plupart de ses étés à l’Abbaye de Fontenay. Un endroit austère qui nourrira ses premières perceptions esthétiques.

« Les jeux de pierre et de lumière, l’incroyable richesse et diversité des non couleurs »

L’éducation artistique d’Andrée Putman s’appréhende en premier lieu à travers la musique, lorsqu’à seulement 19 ans elle reçoit le Premier Prix d’Harmonie du Conservatoire. Se détournant de la musique, Andrée Putman qui se définit comme une touche-à-tout, confronte sa sensibilité si singulière au monde du design. En 1984, l’aménagement de l’Hôtel Morgans marque un tournant dans la carrière d’Andrée Putman, elle affirme son style en proposant des chambres sobres et des effets d’optique particulier.

Designer Putman-Hotel Morgans

Sa carrière est lancée, son nom est associé à de plus en plus de projets, elle conçoit les intérieurs d’hôtels, dont Le Lac au Japon, Im Wasserturm en Allemagne et le Sheraton à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, des boutiques pour Azzedine Alaïa, Balenciaga, Bally ou encore Lagerfeld, des bureaux, notamment celui de Jack Lang au Ministère de la Culture en 1984, et des musées comme le CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux. L’année 1997 voit la naissance du Studio Putman, spécialisé en architecture intérieure, design et scénographie. Après la création d’un parfum, d’une ligne de meubles, le Studio Putman est désigné par Guerlain pour revoir l’aménagement de son espace sur les Champs-Elysées. Design Putman - Magasin-Guerlain Andrée Putman conçoit également un seau à champagne pour Veuve Clicquot, réinterprète le mythique « Steamer Bag » de Louis Vuitton et signe la décoration intérieure du Concorde pour Air France. Les appartements qu’Andrée Putman conçoit, exprime sa volonté de rompre les codes, en s’attaquant au mode de vie, faisant tomber les cloisons. Elle fut d’ailleurs l’une des premières à vivre dans un loft.  

De mère en fille :

« Nous nous sommes aperçus que notre nom était devenu, avec le temps et la renommée d’Andrée, un adjectif qualificatif. Un projet était Putman ou n’était pas Putman ! » Olivia Putman

Dotée d’une licence d’histoire de l’art, Olivia Putman se lance dans le Land Art. Collaboratrice sur des projets de jardins éphémères associant art et agriculture, avec Jean-Paul Ganem, elle réaménage le Jardin des Tuileries de Paris, avec Louis Benech. Andrée Putman lui confie alors les missions de paysagisme du Studio. Enfin en 2007, Olivia Putman reprend les rênes du Studio. Ironie du sort, son premier chantier sera la rénovation de l’hôtel Morgans à New York.

« Prendre la relève du studio a été une évidence parce qu’Andrée m’invitait depuis longtemps à la rejoindre dans cette singulière aventure. Depuis toute petite, les enseignements d’Andrée sont comme une formation silencieuse. Plus que tout, elle m’a transmis la rigueur et le goût du travail. J’ai tenu à prendre le temps avant d’accepter ce redoutable défi et de continuer à écrire l’histoire du Studio Putman. »

Grâce à l’importance de sa renommée, le Studio Putman décroche plusieurs partenariats tels que : le Ritz-Carlton, Sheraton ou Accor. Des hôtels sont signés aussi bien à New-York, à Hong Kong qu’à Paris. De même, le Studio signe la création originale de nombreux objets et collections pour des marques prestigieuses comme Christofle, Lalique, Poltrona Frau ou Nespresso. Aujourd’hui encore Olivia Putman fait partie d’un projet ambitieux : la rénovation de l’église de la Madeleine. Un projet avant-gardiste porté par une jeune association, Madeleine 2.0, dont l’objectif est l’animation des façades et le réaménagement de la place.

« Ma mère a imaginé un alphabet à partir duquel nous créons nos propres mots » Olivia Putman

Design-Studio Putman