Poser du parquet dans une cuisine peut s’avérer délicat car il s’agit d’une pièce humide et à fort passage. Généralement, le carrelage reste le maître des lieux. Néanmoins, le parquet possède de nombreux atouts, notamment celui de donner du charme à une cuisine. A condition de bien choisir le type de bois et la technique de pose, vous pouvez facilement utiliser ce revêtement  pour conférer du cachet à votre espace repas. Nos conseils pour sélectionner le modèle le plus adapté, y compris en termes de design.

Cuisine de charme : du bois massif et dur

Le bois massif plutôt que le stratifié

Pour ajouter une note de caractère à une cuisine, le bois massif est tout indiqué. Vous pouvez opter pour un bois exotique ou une essence européenne (érable, chêne, acacia, etc.) ayant subi un traitement spécifique. Quel que soit le type de bois, le massif a l’avantage d’être facile d’entretien au quotidien. Pensez cependant à renouveler le traitement du bois une fois par an.
En ce qui concerne le stratifié, il peut imiter parfaitement le bois. Ce type de sol est résistant et facile d’entretien. Et il existe des modèles dédiés aux pièces humides. En revanche, la rénovation s’avère impossible. En cas d’usure, il faut obligatoirement remplacer le sol.

Le bois dur, la meilleure option

De manière générale, dans une pièce de vie, il vaut mieux éviter le bois tendre ou mi-dur. Le bois dur, lui, offre une belle résistance aux chocs et aux passages répétés. Et il est idéal pour diffuser un parfum d’authenticité dans un lieu.

Parquet collé, le sol le plus adapté dans une cuisine de charme

Dans une cuisine, il est préférable d’opter pour la pose collée. Les lames restent solidaires, ce qui permet d’avoir un sol durable et parfaitement stable. Résistant, le parquet collé est également doté d’une bien meilleure étanchéité que le parquet flottant.
Pour habiller le sol d’une pièce humide, il vaut mieux éviter le parquet flottant car l’eau risque de s’infiltrer entre les lames. Dans une petite cuisine fonctionnelle comme celle de Rouen, où le plan de travail côtoie de près le coin repas, il s’avère plus prudent de choisir un parquet collé pour éviter que le sol ne se gondole. Et pour renforcer l’étanchéité du parquet, vous pouvez appliquer du produit anti-humidité.
cuisine_contemporaine_kaki_parquet_bois
Réalisation Arthur Bonnet Rouen (76)
 

Le parquet traditionnel : classique et esthétique

A chevrons pour une cuisine au charme haussmannien

Indémodable, le parquet à chevrons continue d’habiller les intérieurs, et notamment la cuisine à l’image de notre modèle de cuisine Poésie. Il a la particularité d’apporter du cachet à un espace tout en lui assurant un accent haussmannien.
Le sol est constitué de motifs à base de lames disposées en chevrons les unes par rapport aux autres. Cela dessine des formes géométriques, créant ainsi un subtil équilibre entre sobriété et originalité.
cuisine-parquet-chevron
Cuisine Poésie - Arthur Bonnet
 
Et pour conforter le raffinement de votre cuisine, inspirez-vous de cette réalisation Arthur Bonnet Angers (49). La touche de laiton, apportée par la hotte et les poignées des façades, ajoute élégance et contemporanéité à l’ensemble.
cuisine_contemporaine_parquet_chevron
Réalisation Arthur Bonnet Angers (49)
 
Dans cette réalisation Arthur Bonnet Nantes (44), le parquet en chevron réchauffe l’atmosphère. Ainsi, ses  façades noires et son plan de travail en céramique s’imprègne d’une ambiance chaleureuse.
cuisine_design_noire_parquet_chevron
Réalisation Arthur Bonnet Nantes (44)

Bois clair ou foncé : un choix classique

Le parquet classique souligne gracieusement une cuisine de charme. Il s’agit d’une valeur sûre dans un espace qui s’inscrit dans l’air du temps.
Le choix du bois clair se révèle judicieux lorsqu’une nuance foncée habille les façades. Dans le modèle Chic Urbain, le sol apporte de la luminosité à l’ensemble.
cuisine-urbaine-parquet
Cuisine Chic Urbain - Arthur Bonnet
 
Dans cette réalisation Arthur Bonnet Laval (53), le modèle Rendez-vous est mis à l’honneur. La teinte Nuit velouté ainsi que l’absence de poignées des meubles modernisent la pièce tout comme le plan de travail en Dekton. En misant sur le bois clair plutôt que le foncé, vous donnez l’impression d’une cuisine visuellement plus grande.
cuisine-design-blanche-parquet-bois
Réalisation Arthur Bonnet Laval (53)
 
A l’inverse, dans une cuisine blanche au plan de travail design, il est de bon ton de créer un contraste en choisissant un parquet en bois foncé. Cela permet de donner davantage d’aspérité à la pièce. Dans cette réalisation Arthur Bonnet Nouméa, le parquet est aussi utilisé pour délimiter le coin cuisine dans la pièce ouverte.
cuisine_epure_blanche_parquet_bois_fonce
Réalisation Arthur Bonnet Nouméa
 
Enfin, un parquet foncé peut aussi servir à rehausser une cuisine design. Dans cette réalisation Arthur Bonnet Montpellier (34), le sol s’harmonise élégamment avec les façades noires tout en réchauffant l’atmosphère. Et pour conforter l’ambiance enveloppante, une suspension en fibres naturelles s’avère idéale.
cuisine_contemporaine_noire_et_bois_parquet_bois_fonce_arthur
Réalisation Arthur Bonnet Montpellier (34)
 

Mixer parquet et carrelage en cuisine pour allier charme et contemporanéité

Associer parquet et carreaux de ciment est une idée astucieuse si vous souhaitez une cuisine moderne et chaleureuse. Il s’agit d’une combinaison gagnante pour mettre en valeur un espace en particulier mais aussi pour séparer visuellement une pièce. La cuisine paraît ainsi plus spacieuse. A Paris, le carrelage met en valeur le plan de travail pendant qu’à Angers, il magnifie l’îlot et la table de repas.
cuisine_design_kaki_et_noire_parquet_carrelage
Réalisation Arthur Bonnet Paris 6ème
cuisine_moderne_blanche_ilot_carreaux_de_ciment
Réalisation Arthur Bonnet Angers (49)
 
Le recours à un faux tapis en carrelage sert aussi à mettre en valeur un parquet de qualité. L’enjeu consiste à apporter une touche de fantaisie et d’élégance à un sol en bois. Pour un rendu contemporain, optez pour du carrelage à motifs. Les formes géométriques apportent du relief à un revêtement de sol.
cuisine_moderne_blanche_et_noire_carrelage_ancien_parquet
Réalisation Arthur Bonnet Paris 6ème
 
Il est également possible de créer des effets intéressants en mixant parquet et carrelage avec talent. Les deux matériaux peuvent donner l’illusion de se fondre l’un dans l’autre. Les carreaux de ciment ont parfois l’air de pixelliser le parquet, comme en témoigne cette réalisation Arthur Bonnet Angers (49).
cuisine_blanche-parquet
Réalisation Arthur Bonnet Angers (49)
 
cuisine_epure_blanche_carrelage_tomette_parquet
Réalisation Arthur Bonnet Angers (49)
 

Carrelage effet parquet : le compromis idéal pour la cuisine

Les avantages sans les inconvénients. Si vous hésitez à poser un parquet dans votre cuisine, il existe un excellent compromis : le carrelage imitation parquet. Résistant à l’usure et au temps, il a aussi la particularité de ne pas craindre l’eau ni de nécessiter un traitement spécifique. En revanche, cela reste un matériau glissant et froid au toucher.
Côté design, le choix se révèle aujourd’hui infini. Il est possible de reproduire n’importe quelle essence, y compris les plus rares, ainsi que toutes sortes de patines. Pour rendre une pièce conviviale, il s’agit d’une solution sur-mesure. Ce type de sol convient parfaitement dans une cuisine de charme à l’esprit familial, à l’image de cette réalisation Arthur Bonnet Laval (53).
cuisine-contemporaine-tradition-modernite
Réalisation Arthur Bonnet Laval (53)
 
Au Mans, le sol ajoute une note de convivialité à la cuisine, en contraste avec la peinture noire et le plan de travail en granit, lui aussi noir. Et à Laval, le carrelage effet parquet entre en résonance avec le parement en pierre, mais aussi avec le papier peint graphique.
cuisine-epuree-parquet-carrelage
Réalisation Arthur Bonnet Le Mans (72)
cuisine_design_blanche_avec_ilot_carrelage_imitation_parquet
Réalisation Arthur Bonnet Laval (53)
 
Enfin, si vous choisissez de mettre en valeur votre cuisine avec un vrai parquet, n’oubliez pas de  sélectionner la bonne finition. Il est préférable d’opter pour l’huile plutôt que le vernis. Un parquet huilé offre une meilleure résistance aux salissures et à l’humidité. Il protège également le bois sans l’étouffer. A l’inverse, un parquet vitrifié aura tendance à se rayer et à marquer rapidement.